Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

racontemoilalecture.over-blog.com

Pour les amoureux de la lecture, des bibliothèques, des livres et des mots. Ce blog soutient les libraires indépendants ainsi que le boycott d'Amazon.

Publié le par Agnès
Publié dans : #Lectures, #Contemporain

Tout d'abord, je tiens à remercier Babelio et les éditions Hors d'Atteinte pour l'envoi de ce roman dans le cadre de la masse critique de septembre 2022.

 

Un mot sur l'auteure

 

Née d'un père réfugié issu d'une minorité musulmane du Viêt Nam et d'une mère lorraine du milieu ouvrier, Emilie Tôn navigue entre différents univers sociaux, économiques et culturels. Après avoir étudié à Sciences Po Paris, elle a été journaliste pendant dix ans, notamment au service "société" de L'Express. Elle a consacré ces dernières années à la réalisation documentaire et à la littérature, supports qu'elle met notamment au profit de ses engagements contre les violences faites aux femmes et le racisme.

 

Ce que raconte ce livre et ce que j'en pense

 

Emilie Tôn déroule l'histoire de son père, Liêm. Déraciné, trimbalé par la vie, confronté à un destin qu'il n'a jamais vraiment choisi.

 

Liêm est un Cham, une minorité musulmane du Viêt Nam. Sa vie est une succession d'épreuves, ses choix, toujours contrariés par l'Histoire. Sa fille met en parallèle ses expériences, ses souvenirs, nous offrant deux voix pour un récit aussi dur qu'émouvant.

 

Il m'a rarement été aussi difficile de lire un roman choisi dans une masse critique, je n'avais jamais pris conscience réellement du destin de ceux que l'on appelait dans mon enfance les "boat people". Liêm n'en est pas un, son voyage est différent, mais quels déchirements il doit affronter, que de déracinements successifs, que d'épreuves dans une seule vie.

 

La partie qui raconte son départ du Viêt Nam est d'une dureté insoutenable, c'est là que réellement, tous les rêves de Liêm s'effondrent. Les camps de réfugiés, l'injustice qui poursuit sa famille, et toujours, depuis son enfance, le caractère indomptable de Liêm. Cette rage brute en lui, rage d'avoir été forcé d'abandonner une carrière de footballeur, rage de devoir se prendre sans cesse des coups par une vie qui le malmène sans répit.

 

Tant d'années de combat pour arriver dans un pays qu'il n'a pas choisi, en espérant encore qu'un jour, il pourra retrouver le sien.

 

Tant d'incompréhensions de la part de ces français qui ne le voient jamais tel qu'il est vraiment, un homme qui lutte sans arrêt, et par-dessus tout, un homme digne et qui mérite le respect.

 

Sous toute cette colère, Liêm cache un grand coeur, alors il donnera tout pour que ses filles puissent avoir le choix, pour qu'elles aient le droit de réaliser leurs rêves.

 

Grâce à ce roman, âpre témoignage d'un destin douloureux, l'auteure rend un vibrant hommage à son père, mais aussi à des milliers de personnes qui ont été contraintes de quitter leurs racines pour un ailleurs qui ne sera jamais vraiment leur foyer.

 

Pourquoi lire Des rêves d'or et d'acier ?

 

Ce récit poignant nous aide à replacer dans leur contexte nos petits problèmes quotidiens. Malgré nos soucis, combien d'entre nous ont eu à affronter un exil aussi douloureux ?

 

Emilie Tôn partage cette histoire avec nous sans rien cacher, sans glorifier son père, mais bien sûr, nous ne pouvons que l'admirer, car ses failles sont ce qu'il a de plus humain, et aussi ce qui en fait quelqu'un d'exceptionnel.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog